Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Concours externe, interne et troisième concours : épreuves communes

Les modalités d'épreuves sont identiques pour les trois voies d'accès afin de marquer le socle commun des attendus, en termes de compétences et d'aptitudes, à l'entrée en IRA. 

Pour toutes les informations relatives à ces concours : ici

Arrêté d'organisation du concours du 6 juin 2008, modifié par les arrêtés du 27 juillet 2012 et du 5 juillet 2018, puis par l'arrêté du 28 mars 2019 portant réforme du concours

Les épreuves

Toutes les épreuvees sont obligatoires et toute note inférieure à 5 sur 20 est élminatoire. Toute absence à l'une des épreuves entraîne l'élimination du candidat. En cas d'absence à l'une des épreuves d'admissibilité, la participation éventuelle à l'autre épreuve n'est pas notée. 

I. Épreuves écrites d'admissibilité 

1/ résolution d'un cas pratique, à partir d'un dossier, ne pouvant excéder 30 pages, portant sur un ou plusieurs thèmes d'actualité des politiques publiques relevant de l'Etat (durée 5h, coef. 5). Cette épreuve vise à vérifier les qualités rédactionnelles des candidats, leur capacité d'analyse et de synthèse ainsi que leur aptitude à proposer des solutions de manière argumentée et organisée. 

La résolution du cas pratique prend la forme d'une note argumentée visant notamment à introduire les propositions de solution pratique du candidat. Ces propositions prennent la forme de documents annexes opérationnels de son choix (rédaction d'un courrier, fiche de procédure, projet de courriel, rétroplanning, organigramme, outil de communication, etc.). L'argumentaire utilisé par le candidat peut faire référence aux acquis de son parcours académique et professionnel. 

2/ questionnaire à choix multiples visant à vérifier les connaissances du candidat en matière de culture administrative et juridique, de finances publiques, d'organisation, de fonctionnement et de politiques des institutions européennes et de culture numérique (durée 1h30, coef. 2). 120 questions maximum, dont les deux tiers au plus relèvent de la culture administrative et juridique et des finances publiques. Le programme du questionnaire à choix multiple est fixé en annexe I. Toute mauvaise réponse entraîne la perte d'un point. 

II. Épreuve orale d'admission

Entretien avec le jury visant à évaluer les aptitudes du candidat et sa motivation à exercer les fonctions auxquelles prépare la formation délivrée par les IRA, et, le cas échéant, à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Il vise également à apprécier les qualités d'expression orale du candidat ainsi que son comportement face à une situation professionnelle concrète et sa capacité à encadrer une équipe (préparation 5min, durée 30min, coef. 7). 

L'entretien débute par une présentation par le candidat de son parcours et de motivation et se poursuit par un échange qui comprend notamment une ou plusieurs mises en situation professionnelle. Au cours de cet échange, le candidat peut également être interrogé sur les enjeux des politiques publiques relevant de l'Etat ainsi que sur l'environnement administratif dans lequel elles sont mises en oeuvre. 

Arrêté du 24 juin 2020 fixant la liste des thèmes d'actualité de la première épreuve d'admissibilité de la session de printemps 2021 des concours d'accès aux instituts régionaux d'administration 

ANNALES

MEILLEURES COPIES

Pour plus d'informations relatives aux concours et à la préparation des épreuves : ici